Le talent de Genie Espinosa (Barcelone, 1984) n’a pas de limite ! Aussi bien à l’aise avec des feutres, sa Cintiq ou des bombes aérosol, Genie Espinosa aborde avant tout dans ses créations des sujets sociétaux : la place des réseaux sociaux dans notre quotidien, notre rapport au corps, le féminisme, les relations amoureuses.

Elle décrit ses personnages, principalement féminins, comme étant audacieux, intrépides, forts, en colère et sans reproche. Ce qu’elle veut avant tout, c’est représenter la diversité des personnalités et des corps de notre monde, en proposant des personnages aux courbes rondes et exagérées. Il faut y voir une volonté de lutter contre les codes normés de notre société et offrir des modèles imparfaits aux nouvelles générations. Modèles qui lui manquait en grandissant, quand elle lisait les classiques espagnols Mortadelo y Filemón et Zipi y Zape.

  • Prix Ojo Critico (Radio Nacional de España) de meilleure bande dessinée (2021) “pour son originalité et son approche fraîche et irrévérencieuse sur la diversité, pour un style graphique original et personnel, avec de nombreuses références visuelles et artistiques.
  • Prix Miguel Gallardo de l’artiste révélation, décerné par le Salon International de la bande dessinée de Barcelone (2022)
  • Finaliste Prix artiste émergent·e ACDCómic (Asociación de Críticos y Divulgadores de Cómic) (2022)