Mikel Navarro rend le monde de la BD plus beau, avec chacun de ses designs

Pour rendre Mikel Navarro heureux il faut peu de choses. De bons comics, de quoi manger et de belles identités visuelles. Parmis ses dernières créations on peut citer le design des prix du Salon de BD de Barcelone, l’identité graphique de l’exposition célébrant les 25 ans de carrière de David López, ou encore le poster du film La Jaula d’Ignacio Tatay, produit par Álex de la Iglesia.

Vous pouvez découvrir son univers sur Instagram.

Quel genre d’adolescent étais-tu ?

Replié sur moi-même et timide. Et je pensais que j’étais plus intelligent que les autres.

Pourquoi as-tu commencé à dessiner des bandes dessinées ?

Pour m’évader et, surtout, parce que c’est cool. Ensuite, quand j’ai fait une école d’art pour étudier le design, on m’a enlevé l’idée de la tête. Mais j’ai retrouvé le chemin de la bande dessinée en tant que graphiste.

Chien, chat ou hamster ?

Les chiens. Je les aime de plus en plus, je ne peux pas éviter de les saluer dans la rue.

Quelles sont tes influences ?

De Saul Bass à David Aja, mais j’aime piocher partout. Lorsque je dessinais davantage, j’ai beaucoup copié David López, mais je n’ai jamais réussi à m’en approcher.

Quel plat peux-tu manger, sans t’en lasser ? 

Des sushis, sans aucun doute.

Le groupe de musique ou artiste que tu écoutes en boucle en ce moment ?

The Plasmatics et toujours un peu d’Iron Maiden.

De quoi es-tu le plus fier, en dehors de tes bandes dessinées ?

Mes deux enfants.

Que fais-tu pendant ton temps libre ?

Être avec ma famille et essayer de ne pas trop penser.

Ta dernière lecture préférée ?

« Projet dernière chance » de Andy Weir.

Quelle phrase espagnole peut nous sortir de n’importe quelle situation ?

« Sin hambre se come y cansado se trabaja. » 

Quels sont tes projets pour Midsommar ?
Mangez beaucoup. Ce n’est pas une fête si vous ne mangez pas beaucoup.

Sa participation à l’anthologie Midsommar, est son premier projet en France.

Bonus : Mikel Navarro ne fait pas que des designs. Il a également réalisé un fanzine « Perlas Ensangrentadas », pour célébré les 40 ans de la chanson de Alaska & Dinarama, et sa passion pour Batman, que vous pouvez lire en espagnol ici.

Partager

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Newsletter

Soyez informé·es de nos dernières actulités en vous abonnant à notre newsletter.